Algerie Europe coopération durable

Algerie Europe coopération durable
Patrick le Berrigaud

jeudi 22 décembre 2011

Algerie programme quinquennal de l’Habitat


Programme quinquennal de l’Habitat : recours aux sociétés étrangères uniquement pour les grands projets (ministre)
ALGER- Le recours aux sociétés étrangères pour la mise en oeuvre du programme quinquennal du secteur de l’habitat (2010-2014) se fera uniquement pour les grands projets, a indiqué jeudi le ministre de l’Habitat et de l’urbanisme, M. Noureddine Moussa.
Le ministre qui répondait à une question orale au Conseil de la nation sur le taux de participation des entreprises nationales et étrangères au titre du programme quinquennal, a souligné que "le recours aux sociétés étrangères se fera uniquement pour les grands projets" où l’expérience en matière de leur réalisation dans les délais fait défaut aux entreprises algériennes.
Le recours aux sociétés étrangères "est nécessaire" même s’il s’avère que l’entreprise nationale est à même de finaliser la réalisation des logements dans les délais, et ce pour mieux "échanger les expériences et connaissances" en la matière, a toutefois précisé le ministre. Concernant le transfert des bénéfices de ces sociétés vers l’étrangers, M. Moussa a rappelé que la Loi interdisait tout transfert dépassant les 30%.
Par ailleurs, le ministre a indiqué que le taux qui sera attribué aux entreprises nationales n’a pas encore été défini ajoutant qu’il "dépassera celui appliqué pour le programme précédent à 93%". Selon les chiffres avancés par le ministre, le nombre d’entreprises algériennes qualifiées pour la réalisation de logements s’élève à 34.000 contre 24.000en 2005 dont 50% sont de petites entreprises qui emploient moins de 10 personnes et le reste des entreprises moyennes alors que les grandes entreprises sont au nombre de 341 activant majoritairement dans le secteur des travaux publics.
Le programme quinquennal du secteur prévoit la réalisation de 2,45 millions de logements dont 1,2 millions seront réceptionnés en 2014, a précisé le ministre.
Le premier responsable du secteur a, d’autre part, évoqué le code des marchés publics qui accorde à 25% la priorité aux entreprises nationales lors de lancement d’appels d’offre et accorde un pourcentage aux entreprises créées dans le cadre du dispositif de l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (ANSEJ ).
Dans le cadre du partenariat avec les sociétés étrangères, le ministre a précisé que certaines s’attelaient à conclure un partenariat avec les entreprises nationales dans le cadre de la réalisation de projets bien définis soulignant la nécessité "de bénéficier de l’expérience des entreprises étrangères" notamment en ce qui concerne les conditions de travail "détériorées dans certaines entreprises nationales ce qui influe négativement sur le rendement des travailleurs et de la société en général".
A une question sur le bilan de l’opération de relogement des sinistrés touchés par le séisme de Boumerdès (2003), le ministre a affirmé que tous les sinistrés ont été pris en charge en fonction des différentes formules proposées par le décret exécutif 03-314. Il ne reste que "5% des habitants, le projet les concernant devant être finalisé prochainement".
S’agissant de la concession par l’Etat des logements locatifs publics remis aux sinistrés, le ministre a indiqué que cette concession "est régie par un règlement spécial et personne ne saurait être exclu de cette loi dans le cadre du principe d’égalité entre tous les citoyens".APS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire