Algerie Europe coopération durable

Algerie Europe coopération durable
Patrick le Berrigaud

vendredi 10 mai 2013

Algerie Belgique Europe partenariat durable siège CACI Alger mai 2013





RELATIONS INTERNATIONALES
Forum d’affaires Algéro-Belge : Option pour un partenariat durable
La nouvelle commission mixte devrait être mise en place vers la fin de cette année.
Un forum d’affaires algéro-belge organisé conjointement par la chambre algérienne de commerce et d’industrie et la chambre arabo-belgo-luxembourgeoise a eu lieu, hier, au siège de la CACI. La rencontre qui a enregistré la présence d’une vingtaine d’entreprises belges de différents secteurs notamment celui de l’énergie, de l’engineering, l’industrie, l’équipement médical, l’infrastructure, le transport ferroviaire et maritime, le conseil et certification, les banques et le textile, s’inscrit dans le cadre du processus de rapprochement entre les opérateurs des deux pays, de même qu’elle vise à élargir le cadre de la coopération bilatérale. Le président de la CACI a affirmé, dans ce sens que, le forum retenu dans le programme de la mission économique multisectorielBon WE Clémentle belge prévue du 6 au 10 mai « constituait une occasion supplémentaire pour conforter les relations bilatérales ». Des relations « appelées à connaître un nouvel essor » d’autant plus « qu’un énorme potentiel de partenariat existe », notera M. Tahar Khellil. Plaidant pour un partenariat durable, le président de la CACI affirmera que 67 entreprises sont présentes sur le marché algérien avant de préciser que les entreprises algériennes sont en quête de technologie, de savoir-faire et de formations spécifiques. Dans sa lancée, M. Khellil rappellera les étapes qui ont marqué l’évolution de l’économie nationale depuis le plan d’ajustement structurel imposé par le FMI dans le début des années quatre-vingt-dix à la phase de stabilisation macroéconomique. « L’Algérie a entamé depuis quelques années, un processus très ambitieux de renouveau économique qui a donné ses résultats sur le plan macroéconomique, la dette étant réduite à 4 milliards de dollars alors que les réserves de changes approchent les 200 Mds de dollars », a-t-il souligné. Des actions ont également été entreprises « pour encourager la libre initiative, privée notamment à travers la promotion de la PME/PMI, a ajouté M. Khellil. L’Algérie a adhéré à plusieurs conventions internationales au titre de la protection et l’encouragement de l’investissement de même qu’elle oeuvre à « briser les réticences » en la matière pour « créer un climat propice aux affaires » a-t-il indiqué. L’intervenant a également mis en avant les projets socioéconomiques lancés par notre pays dans le cadre du programme présidentiel d’un montant de 186 milliards de dollars. En 2012, les exportations algériennes vers la Belgique ont atteint 2,250 milliards de dollars, essentiellement des hydrocarbures alors que, les importations algériennes de ce pays ont été chiffrées à 627 Mds de dollars. Soulignant la qualité « excellente » des relations entre les deux pays, l’ambassadeur du Royaume de Belgique en Algérie fera part de la volonté commune de développer davantage ces liens qui s’étendent aux domaines culturel et académique mais aussi humain sachant que plus de 25.000 Algériens sont installées en Belgique, le nombre des ressortissants belges dans notre pays étant beaucoup moindre, soit près de 600 selon l’ambassadeur. M. Fréderic Meurice dira que, la rencontre du jour devait « contribuer au raffermissement des relations économiques entre les deux pays ». Nous entretenons d’excellentes relations avec l’Algérie et nous gardons des « contacts de très haut niveau sur les questions internationales, arabes et régionales », dira-t-il dans ce sens. L’ambassadeur de Belgique a annoncé, en cette occasion que « les discussions sont très avancées pour la mise en place de la nouvelle commission mixte qui devra voir le jour vers la fin de l’année ». Et d’’affirmer que la partie belge est disposée à dispenser des formations aux entreprises algériennes dans les secteurs qui les intéressent. Les échanges commerciaux entre les deux pays sont de l’ordre de 3 Mds de dollars en moyenne/an sachant que les exportations belges vers notre pays atteignent 1 Md d’euros/an conclura l’ambassadeur. Le secrétaire général de la chambre arabo-belgo-luxembourgeoise a, pour sa part déclaré que la mission économique belge « reflète l’intérêt de la Belgique pour le marché algérien ». « Nous voulons un partenariat de long terme » dira, dans ce sens M. Qaïsar Hijazin. L’Algérie est le 11e (10e dans le monde arabe) client de l’UE avec 30 milliards de dollars d’exportation et 22 Mds de dollars d’importations, a-t-il souligné. A noter que le forum devait aboutir à des relations B to B.
El Moudjahid D. Akila

radio web europe
patrick le berrigaud

الجزائر بلجيكا أوروبا شراكة دائمة استنادا CACI مايو 2013
Algeria Belgium Europe lasting partnership based CACI May 2013
Algerije België Europa duurzaam partnerschap gebaseerd CACI mei 2013
Algerien Belgien Europa dauerhafte Partnerschaft basiert CACI Mai 2013
Algerium Belgium Europa diuturna societas fundata CACI May MMXIII

1 commentaire:

  1. https://plus.google.com/u/0/104460078111401894098/posts
    Good Trips Alger centre d'affaires
    Algerie Europe coopération du savoir 2013
    بون فوياج مركز أعمال الجزائر
    الجزائر التعاون أوروبا

    RépondreSupprimer